Notions de base : DATACENTER

DATACENTER : Un centre de traitement de données (data center en anglais) est un site physique sur lequel se trouvent regroupés des équipements constituants du système d’information de l’entreprise (ordinateurs centraux, serveurs, baies de stockage, équipements réseaux et de télécommunications, etc.). Il peut être interne et/ou externe à l’entreprise, exploité ou non avec le soutien de prestataires1. C'est un service généralement utilisé pour remplir une mission critique relative à l'informatique et à la télématique. Il comprend en général un contrôle sur l'environnement (climatisation, système de prévention contre l'incendie, etc.), une alimentation d'urgence et redondante, ainsi qu'une sécurité physique élevée.

Des enjeux environnementaux sont liés à la consommation d'électricité des data-centers, et à leur coproduit qu'est la chaleur, souvent dissipée par les serveurs.

 

DESCRIPTION : Un centre de traitement des données se présente comme un lieu où se trouvent différents équipements électroniques, des ordinateurs, des systèmes de stockage et des équipements de télécommunications. Comme son nom l'indique, il sert surtout à traiter les informations nécessaires aux activités d'une entreprise. Par exemple, une banque peut recourir à un tel centre, lui confiant les informations relatives à ses clients, tout en traitant les transactions de ceux-ci. En pratique, presque toutes les entreprises de taille moyenne utilisent un tel centre. Quant aux grandes entreprises, elles en utilisent souvent plusieurs.

Les bases de données étant souvent cruciales au fonctionnement des entreprises, celles-ci sont très sensibles à leur protection. Pour cette raison, ces centres maintiennent de hauts niveaux de sécurité et de service dans le but d'assurer l'intégrité et le fonctionnement des appareils sur place.

Avant la bulle Internet, des millions de mètres carrés destinés à abriter de tels centres furent construits dans l'espoir de les voir occupés par des serveurs. Depuis, la concentration des centres se sont poursuivie, avec le développement de centres spécialisés pour lesquels les défis les plus importants sont la maîtrise de la climatisation et surtout de la consommation électrique. Ce mouvement a été intégré dans le green computing et vise à aboutir à des centres de traitement de données dits écologiques pour lesquels sont apparus des outils spécialisés.

 

COMPOSANTES : Pour permettre les missions principales du centre, elles doivent assurer la bonne connexion réseau (internet, intranet, etc.) et une haute disponibilité du système d'information. Pour cela, différentes applications logicielles gèrent les tâches essentielles de l'activité métier des clients. Parmi ces applications, on retrouve des gestionnaires de bases de données, des serveurs de fichiers et des serveurs d'applications.

 

Composantes physiques

•             Climatisation (précise et stable)

•             Contrôle de la poussière (filtration de l'air)

•             Unité de distribution de l'énergie

•             Bloc d'alimentation d'urgence, et une unité de secours

•             Système perfectionné d'alerte d'incendie

•             Extinction automatique des incendies (par micro-gouttelettes ou gaz inerte)

•             Plancher surélevé

•             Conduites pour câbles au-dessous et au-dessus du plancher

•             Surveillance par caméras en circuit fermé

•             Contrôle des accès, ainsi que sécurité physique

•             Surveillance 24/7 des serveurs dédiés (ordinateurs)

•             Service de sécurité continuellement présent

•             Câbles de paires torsadées de cuivre en Ethernet (Fast ou Gigabit) pour liaisons inter-[jarretières/switches/routeurs/firewall]

•             Fibres optiques pour liaisons inter-sites ou inter-[jarretières/switches/routeurs/firewall]

 

 Un centre de traitement de données peut occuper une pièce, un étage ou un grand immeuble. On y retrouve des serveurs 1U ou plus, « U » correspondant à une unité de hauteur de 4,445 cm (soit 1,75 pouce) empilés dans des racks, lesquels sont arrangés pour former des rangées simples, ce qui permet de circuler facilement parmi les serveurs, tant à l'avant qu'à l'arrière. Quelques appareils, ordinateurs centraux par exemple, sont de dimensions semblables à ces racks. Ils sont souvent placés à leurs côtés.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CAPCOMM 2019 - siret 788 561 868 000 19